Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TOKU SCOPE


BiTS Spécial Tokusatsu

Publié par TokuScope sur 22 Juin 2017, 10:18am

Catégories : #Hors Serie

Salut à tous,

Cette fois-ci, ce n'est pas un nouvel épisode de Toku Scope que nous vous proposons, mais le dernier épisode de BiTS (Arte) qui est consacré au tokusatsu !

Le tokusatsu, et sa cohorte de super-héros colorés, s’est imposé depuis les années 50 comme un territoire extrêmement fertile de l’imaginaire japonais, générant chaque année des dizaines de films et de séries télé. Alors comment expliquer que ce genre stimulant et foisonnant reste aussi mal connu du public occidental ? Recollons les morceaux ensemble.
Avec Steve Wang (Mutronics, Kamen Rider Dragon Knight) et Fabien Mauro & Jordan Guichaux (Tokuscope).

BiTS explore les cultures pop, chaque mercredi à 16h. http://arte.tv/bits

BiTS décrypte l'actualité des cultures geek et tisse des ponts inattendus avec la culture traditionnelle, l'histoire, la sociologie ou la politique pour offrir une lecture originale du monde contemporain.

Rédacteur en chef : Rafik Djoumi
Réalisation : Joseph Vasconi
Production : La Générale de Production

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube : https://www.youtube.com/user/bitsarte...

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Facebook http://www.facebook.com/BiTS
Twitter http://twitter.com/bitsmagazine
Les épisodes sur Arte http://arte.tv/bits

Maquilleur et designer d’effets spéciaux ayant collaboré avec les légendaires Stan Winston (Predator) ou Rick Baker (Gremlins 2), Steve Wang fut aussi l’un des grands promoteurs du tokusatsu à Hollywood, dès 1991, en réalisant The Guyver (en français : Mutronics) et sa suite Guyver: Dark Hero. Comme tous les pionniers, il a du essuyer quantité de plâtres. Témoignage…

En lançant le blog et la chaîne Toku Scope, Jordan Guichaux et Fabien Mauro ont permis aux néophytes d’accéder à un univers foisonnant mais qui nécessite de multiples repères. Car en l’absence de relais média et surtout de marketing, le tokusatsu en Europe reste essentiellement une affaire de fans et d’entraide.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents